Bien préparer sa randonnée gage de sécurité et de moments inoubliables.Vous avez rêvé de devenir un aventurier comme Nicolas Vanier (connu notamment pour les nombreux films de ses aventures), Mike Horn (randonneur de l’extrême), Ranulph Fiennes et Eric Larsen (des explorateurs polaires), Felix Baumgartner (parachutiste et sauteur extrême) et Kilian Jornet (alpiniste vainqueur de grands ultra-trails). Ces hommes vous inspirent peut-être ? Vous aussi, repoussez vos limites et parcourez les paysages lors qu’une randonnée, que vous soyez débutant ou confirmé. Cependant, les treks ne sont pas à prendre à la légère et nécessitent de la préparation. Nous vous dévoilons quelques conseils avant de partir à l’aventure, notamment des circuits intéressants à explorer.Conseils pour vos randonnées (GR)

Trouver le circuit à parcourir : Les 5 randonnées célèbres dans le monde à faire

GR Tour du Mont-Blanc (France)

Le Mont-Blanc est connu dans le monde entier. Mais, savez-vous que vous pouviez en faire le tour ? Un circuit de plus de 200 km, partant des Houches et parcourant de magnifiques paysages entre glace, granite, cascades, torrents, alpages, etc. 10 jours de marche en France (Savoie et Haute-Savoie), Suisse et Italie. Nous vous conseillons de réaliser cette Grande Randonnée entre fin juin et début septembre.

Sentier des Appalaches (États-Unis)

Vous rêviez de savoir quelle était la randonnée la plus longue ? C’est le sentier des Appalaches, se trouvant aux États-Unis. Long de plus de 3500 km, celle-ci traverse pas moins de 14 États à travers les Appalaches : de la Géorgie au Maine. Pour les plus expérimentés, vous pourrez le parcourir en une saison.

Randonnée du Grand Canyon (États-Unis)

Je pense que vous connaissez le Grand Canyon aux États-Unis. C’est un paysage original à voir au moins une fois dans votre vie. Vous parcourez alors 70 km au cœur du désert, durant 4 à 6 jours. Mais, sachez qu’il existe plusieurs autres sentiers plus ou moins longs et difficiles.

Trek au camp de base de l’Everest (Népal)

L’Everest est la plus haute montagne du monde. Une randonnée de 110 km vous immergera dans la tradition bouddhiste avec les sherpas (peuple ethnique tibétain) du camp de base et les monastères. Mais la cerise sur le gâteau, c’est bien la superbe vue depuis les hauteurs. Un trek à faire de mars à mai et de septembre à décembre.

Ascension du Kilimandjaro (Tanzanie, Afrique)

Le Kilimandjaro est aussi nommé ‘’Le toit de l’Afrique’’. Cette randonnée, longue de 40 km, s’effectuera au cœur de glaciers, de forêts tropicales et de formations de lave. Attention, c’est un trek assez difficile.

Bien choisir son équipement de bivouac pour la randonnée

L’équipement à avoir pour votre bivouac

Le bivouac est utile lorsque vous partez en randonnée sur plusieurs jours. Il est d’autant plus important si vous vous trouvez en milieu hostile. Protection et confort sont les maîtres mots d’un camp réussi. Vous pourrez vous reposer de votre longue marche, mais aussi vous y restaurer. Voici une checklist du matériel pour votre bivouac. Cependant, vous pouvez y ajouter des équipements en fonction de vos besoins et du lieu de campement.• petite tente une place, • sac de couchage adapté à la température extérieure nocturne, • matelas autogonflant, • lampe frontale et/ou lampe torche, • couverture de survie, • moustiquaire et autres protections contre les insectes, • sifflet de secours, • trousse de secours, • pierre à feu pour manger chaud et vous réchauffer, • couteau, notamment pour allumer un feu, • Des ustensiles du style popote.

Un panneau solaire portable pour votre survie

Lors d’une randonnée seule ou même à plusieurs, il est possible de vous blesser gravement. Le mobile est donc utile pour appeler les secours et vous sauver. Cependant, les téléphones d’aujourd’hui avec toutes les applications sophistiquées épuisent rapidement la batterie. Une solution s’offre à vous ! Ne partez pas sans votre panneau solaire usb.Ce chargeur portatif ne recharge pas uniquement votre mobile, mais également tous vos appareils dotés d’un port USB : montre GPS, appareil photo, tablette, caméra, GoPro, lecteur mp3 et mp4, lampe frontale ou torche, etc. Bref tout ce qui se charge via câble USB.Powertec vous conseille d’opter pour un panneau solaire souple (nouvelle technologie haute performance) pour plusieurs raisons : • Il est incassable, • silencieux, • résistant à l’eau et s’utilise quelles que soient les conditions météorologiques (pluie, neige, froid, chaleur, etc.) mêmes les plus extrêmes, • pliable et peut s’attacher au sac à dos ou à la tente, • performant, • souple, • Enfin, ce panneau solaire pliable est léger (moins de 500 g).Le chargeur solaire est le meilleur moyen de produire de l’électricité gratuitement et sans effet sur l’environnement. Il est totalement écologique tout en créant de l’énergie sans CO2.

S’informer des risques avant votre randonnée

Risques liés aux conditions météo

Le froid peut être le plus grand ennemi des randonneurs. Si la température baisse avec des vêtements non adaptés, alors les extrémités de votre corps se refroidissent pouvant entraîner une hypothermie voire des engelures dans les cas les plus extrêmes. Pensez à porter des habits appropriés au froid, notamment un bonnet, une écharpe et des gants. Attention aussi au brouillard, car dans ce cas vous pouvez facilement vous perdre ou vous blesser.Le deuxième ennemi, le soleil pour ses coups de soleil douloureux et ses insolations ! Le port d’un chapeau et de lunettes de soleil (catégorie 3 ou 4) sont de mise. N’oubliez pas non plus de vous mettre de la crème solaire indice 50+. En cas de randonnée sous de fortes chaleurs (comme dans le désert), prévoyez une quantité d’eau suffisante.Notre conseil, vérifiez bien la météo avant de partir en randonnée.

Risques liés au terrain

Avant votre randonnée, étudiez les risques liés au terrain pour limiter les blessures : possibilité d’avalanche, degré de pente, nature du sol (marécageux, crevasses, pierres, torrents, etc.). Si une pente est trop raide, vous risquez de chuter et vous faire mal, voire même de tomber dans le vide. De plus, si votre balade se fait dans la neige, à une certaine altitude et hors piste, alors munissez-vous d’un détecteur de victime en avalanche (DVA), d’une pelle à neige et d’une sonde.

Risques liés à l’altitude

L’altitude en montagne peut être très dangereuse et provoquer le Mal Aigu des Montagnes (MAM), car le taux d’oxygène dans l’air diminue. Les symptômes sont des maux de tête, des nausées et vomissements, une augmentation du rythme cardiaque, des vertiges et une difficulté à respirer. Cela peut aller jusqu’à l’œdème pulmonaire ou cérébral ou encore pire le coma voire la mort. Si vous en souffrez, redescendez rapidement.Devenez ambassadeur de la marque